Please update your Flash Player to view content.

Revue de presse:
Imprimer Envoyer
debatremiseacielouvert

Article du Républicain Lorrain

A l'ordre du jour de la dernière réunion du Syndicat intercommunal pour l'entretien et l'aménagement de la Rosselle : essentiellement des points d'information concernant l'avancée des travaux de renaturation du cours d'eau. L'occasion également de faire le point sur l'état d'avancement du dossier concernant la commune de Saint-Avold.

Les travaux entrepris sur une portion de la Rosselle allant du site de la station d'épuration de Saint-Avold jusqu'à la sortie de Moulin-Neuf, sur le ban de la commune de Macheren, ont été réalisés à 70 %. Le profilage des berges, le traitement de la ripisylve, la plantation, le dégagement et nettoyage d'un vannage et la création de banquette et de mare, sont tout autant de choses déjà acquises.

Photos à l'appui, Jean-Bernard Martin, président du Syndicat intercommunal, a entrepris de montrer aux différents élus présents, l'étendue de ce qui a été réalisé pour le moment. La rivière a ainsi retrouvé son tracé sinueux, qui lui assure un bon débit et une fluidité certaine. «  Sur place c'est assez impressionnant de voir ce que cela donne », a commenté le maire de Cocheren.

Sur la zone de l'ancien Record

La tranche 2010 des travaux, qui concerne principalement la commune de Hombourg-Haut devrait quant à elle démarrer le 15 octobre pour une durée de six à huit mois. Ces travaux correspondent aux tronçons 6 et 8 du programme de renaturation de la Rosselle.

En ce qui concerne le dossier de Saint-Avold, une étude a été commandée pour trouver la solution adéquate à la remise à ciel ouvert de la Rosselle. Trois variantes prenant en compte les permis de construire accordés dans la zone de l'ancien Record ont été proposées. «  La première consiste à la reconstruction du lit de la Rosselle en parallèle de l'actuel busage. La deuxième comporte une déviation de la Rosselle par un contournement au-dessus des projets de constructions Grand Frais et Match. La troisième propose une déviation de la Rosselle par un contournement entre ces deux projets de construction. C'est la deuxième variante qui a remporté l'intérêt des élus de Saint-Avold », a expliqué Jean-Bernard Martin. Un intérêt sous certaines conditions toutefois. «  C'est sous réserve d'un affinement du coût des travaux. II a été demandé de sortir de ces estimations tout ce qui n'est pas finançable. La commune de Saint-Avold souhaite se limiter à deux zones dans un premier temps »

Eviter le dépôt d'ordures

Un vice-président du Syndicat Intercommunal a quant à lui soulevé un problème de taille : «  Je voudrais qu'en cas de fortes pluies, on évite que le ruissellement fasse tomber dans la Rosselle tous les hydrocarbures. Par ailleurs, j'ai peur qu'une remise à ciel ouvert de la rivière n'incite les incivilités de certains clients comme on a pu le voir sur le parking de Moulin-Neuf à Macheren. Des indélicats y ont jeté leurs ordures. » Réactions similaires autour de la table. «  La Rosselle derrière le Macdonald's de Saint-Avold, quand on voit comment ça se passe à Freyming-Merlebach, on peut imaginer que cela va devenir un vrai dépotoir ! »

Un autre élu a fait part de ses inquiétudes quant à la remise à ciel ouvert de la Rosselle sur cette portion. «  Au jour d'aujourd'hui, on ne sait toujours pas s'il y a de l'eau claire qui coule au fond de la rivière. Il ne faudrait pas ouvrir pour que cela dégage ensuite de mauvaises odeurs. Avant toute chose, il faut être sûr de ce qu'on va trouver. »

Au président de répondre : «  Ça reste un problème à clarifier, je crois que tout le monde ici en est conscient. »

Conclusion lors de la prochaine réunion...

Mise à jour le Mardi, 07 Juin 2011 13:57
 
Imprimer Envoyer

publié le 30/10/2010 à 05:00
Article du Républicain Lorrain

Plusieurs tranches

• Travaux tranche 2009: en mars dernier, décision fut prise de réaliser la tranche 2009 du programme de renaturation de la Rosselle. Ils ont été réalisés par l'entreprise Sethy pour 560 134 € TTC. Diverses zones ont été traitées, depuis la station d'épuration de Saint-Avold, où a été faite la déviation du ruisseau existant pour contourner une zone en mauvais état. Il y a eu réhabilitation de la zone commerciale de Macheren, en amont de la voie ferrée ainsi qu'à l'ancien vannage du moulin de Macheren. Il y a eu traitement de la végétation le long de l'ex RN3 avec mise en place de mare à batraciens. Ces travaux ont été financés à hauteur de 90 %, soit 50 % par l'Agence de l'Eau (163 919 €) 30 % par le conseil régional (98 351€) et 10 % par le conseil général (46 834€). Ces travaux ont été réceptionnés le 22 septembre.

• Travaux tranche 2010: en mars a été décidé de lancer la tranche 2010 du programme de renaturation. Des travaux de diversification du lit mineur sur toute la traversée de Hombourg-Haut. Une rivière de contournement sera créée au niveau de l'ancienne usine Munsch. La zone humide existant derrière le stade sera préservée. Des remblais seront retirés pour remobiliser le lit majeur en période de crise.

Le coût des travaux estimé à 633 880 € TTC, est financé à hauteur de 90 %, 50 % par l'Agence de l'Eau (265 000 €), 30 % par le conseil régional (159 000 €) et 10 % par le conseil général (53 000 €). L'ouverture des plis, concernant l'attribution des travaux se fera début novembre. Ceux-ci devraient démarrer début 2011 et durer une année. Ces travaux ont été présentés à la municipalité de Hombourg-Haut.

• Création d'un site internet : dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics, le Siear doit encore se servir du site de la ville de Forbach pour mettre ses marchés en ligne. «  Pour des raisons d'ordre pratique » a annoncé Jean-Marc Télatin, «  il est préférable de créer un site propre au Siear. Il servira de support de communication pour faire connaître les actions engagées au niveau de la Rosselle. Il permettra également de promouvoir son image et celle de ses affluents » Le coût de création du site est estimé à 6 000 € TTC.

Mise à jour le Mardi, 07 Juin 2011 14:00
 
Imprimer Envoyer
embellirlarosselle

Article du Républicain Lorrain

Un programme de travaux proposés pour 2011 prévoit plusieurs interventions concernant la renaturation de la Rosselle : entretien de la végétation des berges, plantations d'arbres, travaux sur le lit majeur et le lit mineur.

A Saint-Avold, un programme ambitieux mettrait à ciel ouvert plusieurs tronçons du ruisseau. Des variantes sont à l'étude.

Mise à jour le Mardi, 07 Juin 2011 14:01
 
Imprimer Envoyer
renaturationdelarosselleenquestion

Article du Républicain Lorrain

Une réunion publique animée par le Syndicat intercommunal de l'entretien et de l'aménagement de la Rosselle (SIEAR) s'est tenue en mairie de Hombourg-Haut. Il a été largement question du cours d'eau La Rosselle qui est visible autant à Saint-Avold, Hombourg-Haut ou Petite-Rosselle.

L'état actuel de la rivière, ainsi que les interventions nécessaires ont été largement commentés par les techniciens du bureau d'études Sogreah. Les intervenants du SIEAR, dont le président Jean-Bernard Martin, le vice-président Marcel Bergmann et Jean-Marc Telatin technicien du syndicat ont débattu avec les nombreux riverains de la Rosselle qui avaient tenus à assister à la présentations des travaux envisagés sur le cours d'eau.

Jusqu'au début du XIXe siècle, la Rosselle était une rivière naturelle alimentée par des eaux des sources. Mais avec I'avènement de I'industrialisation, elle s'est dégradée pour devenir un cours d'eau à I'agonie.

Face à cette mort programmée, et la Directive Cadre Européenne fixant comme objectif le retour au bon état écologique des cours d'eau d'ici 2015, le SIEAR a été mandaté pour organiser des travaux de renaturation de la rivière. Les travaux se dérouleront en plusieurs tranches : Saint-Avold et le secteur de Macheren ont accueilli les premiers travaux qui seront poursuivis en 2011 dans la commune de Hombourg-Haut et en 2012 sur le site de Petite Rosselle

Ces travaux consisteront à retrouver une section d'écoulement proche du naturel du lit mineur. Les berges seront stabilisées et renforcées en privilégiant les techniques végétales. Des arbres et arbustes appropriés seront plantés pour reconstituer un cordon boisé de part et d'autre de la Rosselle. D'autres actions ont été jugées nécessaires pour restituer la fonctionnalité du lit majeur et ses zones humides, favorisant la régulation du débit du cours d'eau, surtout en période de grande crue.

Le montant des travaux s'élève à 1,8 millions € TTC pour 11 km de Rivière. Les prises en charges financières sont réparties comme suit : SIEAR 10 %, Agence de I'eau Rhin Meuse 50 %, Conseil général 10 % et Conseil régional 30 %.

Mise à jour le Mardi, 07 Juin 2011 14:04
 
Imprimer Envoyer
larossellesurlatoile

Article du Républicain Lorrain

Les membres du Syndicat Intercommunal pour l'Entretien et l'Aménagement de la Rosselle (SIEAR) se sont réunis, mardi, pour faire le point sur les travaux à venir dans le cadre du programme de renaturation. C'était également l'occasion de présenter leur tout nouveau site internet.

Mise à jour le Mardi, 07 Juin 2011 14:05
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2
Copyright © 2018 La Rosselle est une rivière en cours de renaturation après une pollution.. Tous droits réservés.

Crédit photos http://www.fly-pixel.com/ par l'agence Fly-Pixel : http://www.fly-pixel.com/ .